Du 14 au 19 juillet 1783

 
Fil  Le 14 juillet 1783, Nicolas est appelé à Versailles par la reine qu’il retrouve au Belvédère du château de Trianon. La reine lui apprend la mort du vicomte de Trabard et lui demande de faire la lumière sur cette affaire.
Accès rapide au plan.

Fil 

De retour à l’hôtel de police, il repart enquêter avec Bourdeau à l’Hôtel de Trabard. Cette visite faite, ils s’arrêtent pour dîner à la taverne de la rue du Pied-de-Bœuf et, Semacgus les y ayant rejoints, ils gagnent tous trois les souterrains du Châtelet pour l’ouverture du corps de Trabard. Après l’autopsie, Nicolas rentre rue Montmartre.
Accès rapide au plan.

Fil 

Le 15 juillet 1783, Nicolas est convoqué par Le Noir, rue Neuve-Saint-Augustin. Celui-ci, bouleversé par des papiers qui lui ont été livrés, l’envoie de nouveau à Versailles afin de sonder les intentions de la reine. De retour à Paris, il se rend, après une courte halte au Châtelet, chez M.  de Besenval (Hôtel de Chanac-Pompadour, rue de Grenelle).
Accès rapide au plan.

Fil 

Sur le départ, M de Besenval le convie à l’accompagner chez La Borde, place du Carrousel, pour y rencontrer Cagliostro. La soirée terminée, il rentre rue Montmartre, où Aimée le rejoint dans la nuit.
Accès rapide au plan.

Fil  Le 16 juillet, Nicolas et Bourdeau se rendent dans la cour du Dragon, à la recherche de Mange-rat, le gamin qui pourrait les conduire à l’auteur des papiers injurieux livrés à Le Noir. Ils en reviennent avec un prévenu qui est enfermé au Grand Châtelet.

Dans l'après-midi, Nicolas rend visite à Cagliostro, rue Saint-Claude, puis, après il revient au Grand Châtelet pour faire le point sur les éléments de la journée.
Accès rapide au plan.

Fil 

Le 17 juillet, arrivé au Châtelet, Nicolas en repart avec Bourdeau. Ils vont d'abord au Dauphin Couronné interroger la Paulet, puis quai d'Orléans, où se trouve l'officine de Maître Liénard, le notaire des Trabard. Ils finissent la journée par un repas pris dans la taverne du Chat blanc, nouvelle dans la série. Nicolas rentre chez lui à pied, en errant d'abord le long du fleuve.
Accès rapide au plan.
Fil  Le 18 juillet, Nicolas arrive très tôt au Grand Châtelet, attendu par Bourdeau et Sanson. Celui-ci ayant apporté de nouveaux éléments dans l'enquête, Nicolas et Bourdeau se rendent à l’hôtel de police pour faire leur rapport à Le Noir. Ils gagnent ensuite Saint Sulpice, où ils interrogent Eudes de Trabard, le frère de la victime, puis l’Hôtel Trabard, rue d’Enfer.
À 10 heures du soir, après avoir fait une halte rue Montmartre, Nicolas revient au Châtelet pour prendre Semacgus, car ils ont décidé de découvrir le secret de l'automate qui se mesure à des joueurs d'échecs. La séance se déroule à l’Académie des Sciences (au Louvre). Le stratagème du Turc découvert, Nicolas reconduit Semacgus au Grand Châtelet où celui-ci a laissé sa voiture et il regagne la rue Montmartre.
Accès rapide au plan.
Fil  Le 19 juillet, Nicolas se rend d'abord chez les Prémontrés, rue du Cherche-Midi, puis il gagne l’officine de M. Gerault, apothicaire fournisseur de madame de Trabard, rue des Ursulines. Après quoi, il visite une fois de plus l'Hôtel de Trabard, avant d'interroger la maquerelle Bourdeille, rue des Fossés-Monsieur-le-Prince. En attendant son rendez-vous avec Sartine, il pousse pour son plaisir jusqu'au Jardin du roi, puis rentre à pied par les quais jusqu'au Pont Royal, où sa voiture l'attend pour le conduire à l'hôtel de police.